vendredi 11 septembre 2020

La vidéo de la soutenance de thèse Marie Bocquillon maintenant disponible sur l'INAS UMONS

 Quel dispositif pour la formation initiale des enseignants ?

Pour une observation outillée des gestes professionnels en référence au modèle de l'enseignement explicite

Marie Bocquillon a soutenu son travail doctoral le 2 septembre 2020. La vidéo de cet événement est maintenant disponible en ligne en cliquant sur l'image: 
 

Pour rappel, le travail doctoral est également disponible sur HAL : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02929814

Résumé

En Belgique francophone, la formation initiale des futurs agrégés de l’enseignement secondaire supérieur est régie par un décret datant du 8 février 2001. Dans ce cadre, l’Institut d’Administration scolaire de l’Université de Mons a mis en place un dispositif de formation pratique comportant des activités de micro-enseignement, de rétroaction vidéo et des stages dans les écoles secondaires.

Dans la continuité des travaux de Derobertmasure (2012), ce travail doctoral a pour but de mettre en place une nouvelle version de ce dispositif de formation sur la base d’un cadre conceptuel relatif à l’enseignement explicite. Il vise également à étudier cette nouvelle version du dispositif sous l’angle des gestes professionnels posés en situation de micro-enseignement et de stage par les futurs enseignants qui y participent. Les résultats principaux indiquent que les interventions des futurs enseignants visent essentiellement à gérer les apprentissages au détriment de la gestion de la classe. Ils mettent en évidence que certains gestes professionnels fondamentaux, tels que l’objectivation de la compréhension des élèves, doivent faire l’objet d’une formation approfondie. Ils permettent aussi de proposer des pistes pour la mise en œuvre à une échelle plus large de dispositifs de formation basés sur l’observation directe des pratiques effectives au regard de modèles d’enseignement fondés sur des données probantes.

mercredi 9 septembre 2020

La thèse de Marie Bocquillon maintenant disponible sur HAL

 Quel dispositif pour la formation initiale des enseignants ?

Pour une observation outillée des gestes professionnels en référence au modèle de l'enseignement explicite

Marie Bocquillon a soutenu son travail doctoral le 2 septembre 2020. Vous pouvez maintenant le consulter sur HAL : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02929814




Résumé

En Belgique francophone, la formation initiale des futurs agrégés de l’enseignement secondaire supérieur est régie par un décret datant du 8 février 2001. Dans ce cadre, l’Institut d’Administration scolaire de l’Université de Mons a mis en place un dispositif de formation pratique comportant des activités de micro-enseignement, de rétroaction vidéo et des stages dans les écoles secondaires.

Dans la continuité des travaux de Derobertmasure (2012), ce travail doctoral a pour but de mettre en place une nouvelle version de ce dispositif de formation sur la base d’un cadre conceptuel relatif à l’enseignement explicite. Il vise également à étudier cette nouvelle version du dispositif sous l’angle des gestes professionnels posés en situation de micro-enseignement et de stage par les futurs enseignants qui y participent. Les résultats principaux indiquent que les interventions des futurs enseignants visent essentiellement à gérer les apprentissages au détriment de la gestion de la classe. Ils mettent en évidence que certains gestes professionnels fondamentaux, tels que l’objectivation de la compréhension des élèves, doivent faire l’objet d’une formation approfondie. Ils permettent aussi de proposer des pistes pour la mise en œuvre à une échelle plus large de dispositifs de formation basés sur l’observation directe des pratiques effectives au regard de modèles d’enseignement fondés sur des données probantes.



Biographie de Marie Bocquillon

Titulaire d’un bachelier « institutrice primaire » et d’un master en Sciences de l’Education, Marie Bocquillon a occupé un poste de doctorante FNRS-FRESH de 2014 à 2017. Depuis septembre 2017, elle est assistante sous mandat au sein de l’Institut d’Administration scolaire de l’Université de Mons. Les recherches qu’elle réalise portent sur la formation initiale des enseignants de l’enseignement secondaire supérieur. Elle intervient aussi dans l’encadrement des travaux pratiques, des stages et des mémoires des étudiants inscrits au Master en Sciences de l’Education. Elle dispense également des formations continuées relatives à l’éducation fondée sur des données probantes et à l’enseignement explicite dans des écoles primaires et secondaires.

jeudi 3 septembre 2020

Marie Bocquillon a soutenu son travail doctoral ce mercredi 2 septembre 2020

Quel dispositif pour la formation initiale des enseignants ?

Pour une observation outillée des gestes professionnels en référence au modèle de l'enseignement explicite



Résumé

En Belgique francophone, la formation initiale des futurs agrégés de l’enseignement secondaire supérieur est régie par un décret datant du 8 février 2001. Dans ce cadre, l’Institut d’Administration scolaire de l’Université de Mons a mis en place un dispositif de formation pratique comportant des activités de micro-enseignement, de rétroaction vidéo et des stages dans les écoles secondaires.

Dans la continuité des travaux de Derobertmasure (2012), ce travail doctoral a pour but de mettre en place une nouvelle version de ce dispositif de formation sur la base d’un cadre conceptuel relatif à l’enseignement explicite. Il vise également à étudier cette nouvelle version du dispositif sous l’angle des gestes professionnels posés en situation de micro-enseignement et de stage par les futurs enseignants qui y participent. Les résultats principaux indiquent que les interventions des futurs enseignants visent essentiellement à gérer les apprentissages au détriment de la gestion de la classe. Ils mettent en évidence que certains gestes professionnels fondamentaux, tels que l’objectivation de la compréhension des élèves, doivent faire l’objet d’une formation approfondie. Ils permettent aussi de proposer des pistes pour la mise en œuvre à une échelle plus large de dispositifs de formation basés sur l’observation directe des pratiques effectives au regard de modèles d’enseignement fondés sur des données probantes.



Biographie de Marie Bocquillon

Titulaire d’un bachelier « institutrice primaire » et d’un master en Sciences de l’Education, Marie Bocquillon a occupé un poste de doctorante FNRS-FRESH de 2014 à 2017. Depuis septembre 2017, elle est assistante sous mandat au sein de l’Institut d’Administration scolaire de l’Université de Mons. Les recherches qu’elle réalise portent sur la formation initiale des enseignants de l’enseignement secondaire supérieur. Elle intervient aussi dans l’encadrement des travaux pratiques, des stages et des mémoires des étudiants inscrits au Master en Sciences de l’Education. Elle dispense également des formations continuées relatives à l’éducation fondée sur des données probantes et à l’enseignement explicite dans des écoles primaires et secondaires.

jeudi 16 juillet 2020

Soutenance de thèse de Marie Bocquillon (2 septembre 2020 à 15 heures)

L’épreuve publique pour l’obtention du grade académique de
Docteur en sciences psychologiques et de l’éducation
de
Madame Marie BOCQUILLON
aura lieu le
Mercredi 2 septembre 2020, à 15h

Madame Marie BOCQUILLON, titulaire d’un diplôme de master en sciences de l’éducation, à finalité spécialisée (UMONS), présentera et défendra publiquement une dissertation originale intitulée : « Quel dispositif pour la formation initiale des enseignants ? Pour une observation outillée des gestes professionnels en référence au modèle de l’enseignement explicite »
Promoteur : Prof. Marc DEMEUSE
Co-promoteur : Prof. Antoine DEROBERTMASURE
Dans tous les cas, il sera possible d’assister à cet événement par vidéo-conférence au moyen de Microsoft Teams en ouvrant le lien suivant : www.enseignementexplicite.be/soutenancethesemariebocquillon.php
Il est possible de visionner la soutenance sur un ordinateur depuis un navigateur Internet, sans installer l’application Microsoft Teams. Si le lien ne fonctionne pas, veuillez copier-coller celui-ci dans la barre d’adresse de votre navigateur Internet.
Si la situation sanitaire le permet, il sera également possible d’assister à la soutenance en présentiel (Université de Mons – Campus Plaine de Nimy – Centre Vésale - 4 avenue du Champ de Mars 7000 Mons - auditoire La Fontaine). Si vous souhaitez assister à la soutenance en présentiel, merci d’envoyer un mail à inas.event@umons.ac.be (inscription obligatoire).  Ce sont les mesures sanitaires qui prévaudront au moment de la soutenance qui seront d’application (sous toute hypothèse, la distance physique dans l’amphithéâtre et le  port du masque lors des déplacements seront d’application).

samedi 27 juin 2020

Romain Beauset obtient un mandat d’aspirant F.R.S.-FNRS (promoteurs : Marc Demeuse/Natacha Duroisin)

Suite à l’obtention d’un mandat d’aspirant auprès du FRS-FNRS, Romain Beauset entamera un travail de thèse sous la direction des Professeurs Marc Demeuse (Institut d’administration scolaire) et Natacha Duroisin (Ecole de formation des enseignants). Son projet de recherche s’intitule « Voir dans l’espace en géométrie : Etude expérimentale de l’acquisition de l’habileté spatiale relative au passage de la 2D à la 3D auprès des enfants et adolescents âgés de 6 à 14 ans ».

 

 

Résumé du projet de recherche 

 

Voir dans l’espace est une compétence spatiale nécessaire pour l’apprentissage de la géométrie, et plus encore. Pourtant, visualiser un objet à trois dimensions quand il est représenté en 2D constitue une habileté dont le développement ne se fait pas sans difficultés pour les enfants et adolescents. Son acquisition n'est pas spontanée et doit faire l’objet d’un apprentissage long et complexe. Située à mi-chemin entre les Sciences de l'Education et la Psychologie cognitivo-développementale, cette recherche porte sur l’habileté de visualisation spatiale auprès des enfants et adolescents dont l’âge varie entre 6 et 14 ans, et plus particulièrement sur le passage de la 2D à la 3D. 

En menant plusieurs expérimentations, les produits et processus relatifs à l’acquisition de ladite habileté aux différents âges vont être étudiés. Il sera, par exemple, question de s’intéresser à l’impact de plusieurs variables (les objets géométriques, leur apparence, leur support de présentation, …) sur les résultats des apprenants aux tâches nécessitant le passage de la 2D à la 3D. L’impact de différentes modalités d’entrainement sur le développement de cette habileté sera également étudié, en s'intéressant au type de matériel utilisé (concret/virtuel) et aux actions laissées sur ce dernier (manipulation concrète/mentale). In fine, l’objectif de la recherche est donc de caractériser l’acquisition de cette habileté.

mardi 23 juin 2020

Nouvelle publication: Identités et logiques d’action d’établissements dans un contexte de quasi-marché (N. Friant, M. Ferrara & M. Demeuse)

Nathanaël Friant, Mélanie Ferrara et Marc Demeuse viennent de publier un article intitulé "Identités et logiques d’action d’établissements dans un contexte de quasi- marché : que donnent les établissements secondaires belges francophones à voir d’eux-mêmes sur leurs sites Internet" dans le dernier numéro de la revue "Education comparée" de l'Association francophone d'éducation comparée (AFEC). Ce numéro a été coordonné par Christian Maroy et Yves Dutercq. Un hommage est rendu à Yves Dutercq, décédé quelques jours à peine après la remise du manuscrit révisé de ce numéro.

Résumé

Dans le quasi-marché belge francophone, les établissements mettent en place des logiques d’action leur permettant d’attirer un nombre suffisant d’élèves. De plus, en se construisant une identité spécifique, les établissements attirent certaines catégories d’élèves et en éloignent d’autres de façon à se positionner sur le marché et à se protéger des effets d’une concurrence trop forte. Dans cet article, nous étudions la construction de ces identités par le biais de ce que les établissements donnent à voir d’eux-mêmes dans les textes qu’ils produisent sur leurs sites Internet. L’analyse lexicométrique de textes recueillis sur les sites Internet de 337 établissements d’enseignement secondaire montre qu’ils se présentent pour une partie non négligeable sur le mode des valeurs développées, en lien avec une identité de réseau d’enseignement, mais aussi avec l’offre de formation et la composition sociale du public scolarisé.

Mots clés

Logique d’action, Identité d’établissement, Analyse lexicométrique, Quasi-marché

Abstract

In the quasi-market of French-speaking Belgium, schools set up logics of action allowing them to attract a sufficient number of students. Moreover, building a specific identity, schools attract certain categories of students, and drive others away, in order to position themselves in the market, and protect themselves from the effects of competition. In this paper, we study the construction of these identities according to how schools portray themselves through the texts they have on their websites. Lexicometrical analysis of the texts collected from the websites of 337 secondary schools shows that the schools generally portray themselves by means of the values they develop. Ths is linked with their educational network’s identity, as well as their educational offer and the social composition of their pupils.

Keywords

Logics of action, School identity, Lexicometrical analysis, Quasi-market

Pour citer cet article:

Friant, N., Ferrara, M., & Demeuse, M. (2020). Identités et logiques d’action d’établissements dans un contexte de quasi-marché : que donnent les établissements secondaires belges francophones à voir d’eux-mêmes sur leurs sites Internet ?, Education comparée, vol. 23, 35-68.



Enquête sur les PRATIQUES ENSEIGNANTES en temps de PANDEMIE et la RENTREE 2020-2021

PARTICIPEZ à cette GRANDE enquête sur les PRATIQUES ENSEIGNANTES en temps de PANDEMIE et la RENTREE 2020-2021!


Comment avez-vous vécu le confinement en tant qu’enseignant.e. ?

Comment avez-vous adapté vos pratiques d’enseignement ?

Comment envisagez-vous la rentrée scolaire 2020-2021 ?

Autant de questions qui vous seront posées dans ce questionnaire! Le compléter vous prendra environ 20 minutes.

Voici le lien vers le questionnaire > https://bit.ly/2zUVsqM

Toutes les données sont anonymes, utilisées dans le respect du RGPD et réservées à des fins de recherche. MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION!

Qui sommes-nous et pourquoi réalisons-nous cette enquête?

Nous sommes des chercheurs en sciences de l’éducation à l’Université de Mons et faisons partie d’un groupe de recherche international qui a pour objectif d’évaluer les effets de la crise sanitaire liée au Covid-19 sur l’enseignement-apprentissage. Nous vous proposons ce questionnaire afin de recueillir des informations sur votre vécu d’enseignant.e. durant le confinement ainsi que sur la manière dont vous envisagez la rentrée de septembre.

Nous vous remercions infiniment pour votre aide, vos réponses nous seront très précieuses pour mieux comprendre cette expérience très particulière de l’enseignement en période de crise sanitaire et de rentrée des classes en septembre. Si vous le pouvez et le souhaitez, n’hésitez pas à faire circuler le questionnaire auprès d’autres collègues.

Pour l’équipe de recherche de l’Université de Mons,

Natacha Duroisin, Chloé Tanghe, Laurie Simon, Romain Beauset